Des employés de l’ERT et des citoyens solidaires traduits devant le Tribunal des flagrants délits sur un acte d’accusation “chétif”

 

 

SOURCE:  www.ertopen.com et Left.gr

Le rassemblement de protestation pacifique sur le mont Hymette des employés de l’ERT et des citoyens solidaires, autant contre le “noir”  imposé par le gouvernement à l’audiovisuel public le 11 juin que contre l’indiscipline continuelle et effrontée dont il fait preuve vis-à-vis de la décision du Conseil d’Etat, s’est achevé par huit arrestations, cinq chefs d’accusation différents et l’assaut provocateur et injustifié d’un peloton de la Police antiémeute (MAT).

Les vidéos faites sur les lieux sont des témoins irréfutables contre l’acte d’accusation précaire dressé contre la journaliste de la radio Eva Mavrogeni et les citoyens solidaires à l’ERT et contre les interpellations absolument injustifiées (sauf si les slogans criés constituent un acte criminel et une cause d’arrestations) auxquelles ont procédé les forces de police antiémeute (arrivées sur les lieux équipées de pied en cap pour affronter des manifestants pacifiques) qui ont dispersé de façon provocatrice le rassemblement pacifique.


Les chefs d’accusation dressés contre les huit personnes arrêtées, qui seront jugées aujourd’hui à midi par le Tribunal des flagrants délits, tels qu’ils ont été formulés à 3 heures cette nuit à la Direction générale de la Police d’Athènes (GADA) sont les suivants :

Trouble de la sécurité des communications
Dommages majeurs à un bien public
Indiscipline
Résistance à l’autorité publique et
Menaces à agents de police

A noter, le fait que le gestionnaire spécial pour l’ERT, nommé par le gouvernement, Guikas Manalis a déposé plainte contre inconnus, mais nous n’avons pas eu la possibilité jusqu’à présent de prendre connaissance du contenu de cette plainte.
Les huit personnes arrêtées déposeront une plainte contre Guikas Manalis pour accusation mensongère, mais aussi contre un agent de police, nommé dans la vidéo, qui a pénétré dans le local de l’émetteur et a porté nuisance aux machines.

Parmi les personnes arrêtées se trouve une femme qui a été transférée en urgence de GADA à l’hôpital blessée au bras.
D’ailleurs on voit et on entend clairement dans la vidéo ses vives protestations et ses plaintes de douleurs au bras, lors de son arrestation (à 00h20) par au moins trois hommes des forces antiémeutes.

Des employés de l’ERT et des citoyens solidaires à la lutte contre le “noir” sur l’information publique et la liberté d’expression se sont rassemblées devant la Direction générale de la Police d’Athènes, où Giorgos Mangas est arrivé avec sa clarinette après le concert qu’il avait donné hier soir dans les jardins de l’ERT à Agia Paraskevi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s