SYRIZA à propos de l’entrée de la police au Dispensaire solidaire social d’Héllinikon (24/10/2013)

Communiqué du Bureau de presse de SYRIZA à propos de l’entrée de la police et de l’Organisme National du Médicament (EOF) au Dispensaire solidaire social d’Héllinikon (24/10/2013)

syriza

La descente de la police, accompagnée par l’Organisme national du médicament (EOF), au Dispensaire solidaire social d’Hellinikon, effectuée aujourd’hui (24/10/2013), provoque l’opinion publique et le bon sens. Même pour un gouvernement qui a autant élevé la barre d’indignité politique, l’attaque d’une structure médicale bénévole, source d’une œuvre sociale énorme, c’est un comble ! Quel est l’objectif des cerveaux gouvernementaux ?

Sont-ils tellement contrariés par les mouvements de solidarité dont l’action vient de couvrir certaines des énormes lacunes laissées par le démantèlement de l’État providence provoqué par le Mémorandum ? Ou sont-ils irrités par le fait que le Dispensaire solidaire social d’Hellinikon est un excellent exemple de collaboration créative entre une municipalité progressiste et les mouvements des citoyens ?

Quoi qu’il en soit, il faut qu’ils s’arrêtent ! C’est une honte ! »

Pour plus d’information :

http://left.gr/news/o-tile-ypoyrgos-stohopoiei-tis-domes-allileggyis-efodoi-tis-dioxis-narkotikon-sto-iatreio#sthash.juPRv5rl.dpuf

 

Tr. Efi Markou