Communiqué de SYRIZA en rapport avec une éventuelle participation grecque à une intervention de l’U.E. en République Centrafricaine

Suite à la décision de l’Union Européenne pour une intervention militaire en République Centrafricaine des informations de plus en plus fréquentes voient le jour au sujet d’une participation de la Grèce à une telle intervention. Après des siècles de domination violente et de pillage désastreux des peuples d’Afrique, les néo-colonialistes européens reviennent en scène sous la couverture d’intervention humanitaire dans une crise que ceux-là mêmes ont attisée par la stratégie du « diviser pour mieux régner ».
En réalité ils ne se sont pas vraiment émus par les massacres d’innocents mais souhaitent sécuriser l’accès aux richesses de ce pays.
Le gouvernement néolibéral de François Hollande en particulier se précipite de mener campagne en Afrique en mercenaire des grandes entreprises et de leurs intérêts, après qu’il ait décidé de démanteler le tissu social français par de nouvelles mesures de ferme austérité.
Nous adressons un avertissement sévère au gouvernement grec du mémorandum de ne pas impliquer la Grèce dans l’intervention en République Centrafricaine quelque soit la couverture empruntée par une telle intervention. L’armée grecque n’est pas à céder en location à l’aventurisme néocolonial. Notre peuple et les peuples d’Europe se tiennent solidaires aux peuples d’Afrique dans leurs luttes pour la paix, la démocratie, la croissance équitable. La solution peut et doit se trouver par les peuples eux-mêmes, à travers des initiatives comme celle de l’Union Africaine.

Traduction: Emmanuel Kosadinos

Source: http://left.gr/news/proeidopoiisi-toy-syriza-pros-ti-mnimoniaki-kyvernisi-na-min-emplexei-tin-ellada-stin-epemvasi#sthash.9dDRSqPn.dpuf