Le Venezuela fait face à une tentative de coup d’Etat , Nicolas Maduro alerte le monde

 

14 Février 2014

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé à la communauté internationale que son gouvernement est confronté à une tentative de coup d’Etat dirigé contre la démocratie – article et traduction Nico Maury

Le président vénézuélien a envoyé avertissement à l’Amérique latine et au monde. « Nous faisons face à un coup d’Etat contre la démocratie et le gouvernement que je dirige ». « Des groupes fasciste utilisent les libertés publiques et la démocratie pour préparer le renversement du gouvernement, »

Le Chef de l’Etat a confirmé que le Bureau du procureur général a émis des mandats d’arrêt contre des responsables de la droite dans le pays. Le président a également informé la nation que les actions violentes de mercredi « on été préparée par Fernando Gerbasi Carratù et Ivan Molina, des opposants qui, dans un enregistrement audio, explique le plan de déstabilisation ».

2 morts et 23 blessés, Nicolas Maduro promet la justice

Nicolas Maduro a déclaré que la justice sera faite après les effusions de sang dans le pays, et après le décès de deux personnes lors d’une manifestation. « Nous ne pouvons pas permettre l’effusion de sang. Nous voulons la paix et la justice », a déclaré le Président vénézuélien.

Il a averti que la violence sera puni par la loi. « Qui que ce soit, ils finiront en prison, parce que vous devez respecter le droit à la vie, à la paix de notre peuple ». De même, les dignitaires de l’opposition qui favorisent le fanatisme contre les familles seront emmené en prison.

 Une guerre économique non déclarée

« Contrairement à 2002, quand le patronat avait annoncé une grève pour bloquer l’économie, aujourd’hui l’attaque du système économique national est faite avec d’autres méthodes », a déclaré l’écrivain et historien vénézuélien, Luis Brito Garcia [1].

« Il s’agit d’une guerre non déclarée », a-t-il dit lors de sa participation dans un programme TV foro [TV forum] , diffusée par la Venezolana de Television [2] .

La nouvelle méthode consiste à faire disparaître des produits pendant quelques jours, de les remettre et ensuite d’en faire disparaître d’autres. A cela s’ajoute la spéculation et la thésaurisation.

Pendant ce temps , les médias prédisent des pénuries de produits tels que le sucre , le lait et même des produits de base de soins personnels .

L’objectif est de « frapper l’esprit » des vénézuéliens et de générer des achats dans un état nerveux , de déséquilibrer l’approvisionnement et de tout rendre probématique afin d’en finir avec le gouvernement bolivarien, a rappelé l’intellectuel vénézuélien .

Il a dit qu’il est important de dicter des mesures et de prendre des sanctions exemplaires. « L’entreprise privée spécule, mais il y a des lois pour éviter cela, une quantité de règles qui doivent s’accompagner de sanctions exemplaires ».

Eviter les violences fascistes comme en Ukraine


L’opposition vénézuélienne tente de promouvoir une campagne de violence à travers le réseau social Twitter, en appelant à de nouvelles manifestations, ce jeudi, le lendemain des événements malheureux qui se sont produits mercredi dans la capitale vénézuélienne, lieu d’affrontement violent contre certaines institutions publiques.

Grâce à des images, les actions fascistes ont l’intention de se recentrer pour délégitimer le gouvernement constitutionnel, et lancer un « appel de détresse » de la communauté internationale, affirmant que le gouvernement réprimait les manifestants.

Immédiatement, le ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix, Miguel Rodriguez Torres, a nié les rumeurs de violence, notant que « la situation au Venezuela est déjà calme » et les dommages causés par l’opposition seront réparés. Le ministre a appelé les Vénézuéliens à « être attentif aux plans de déstabilisation » des groupes violents liés a l’extrême droite, qui tentent de créer de nouvelles violences jeudi à Caracas.

Gouvernement vénézuélien appelle à la mobilisation contre le fascisme

Le maire de Caracas, Jorge Rodriguez, a exhorté les gens à un rassemblement en solidarité avec la démocratie contre le fascisme et contre les destructions causées l’opposition mercredi. Le ministre des Affaires étrangères, Elias Jaua, a appelé à la mobilisation populaire pour assurer la paix.

La línea justa es, cero impunidad y movilización popular para garantizar la paz.

Serenidad y firmeza como nos enseño el Cdte. Chávez.

Il a exhorté le peuple a se mobiliser pour soutenir la démocratie, le président Nicolas Maduro et s’opposer aux violences qui favorise les mouvements fascistes de droite dans le pays.

Nicolas Maury

Source: Blog de Nicolas Maury

Communiqué de Cuba Si France Provence en réponse au « reportage’ honteux diffusé hier soir dans le JT de 20H de France 2 (cliquez ici pour le voir: JTFRANCE2-13/02/2017).

Cuba Si France Provence a été scandalisée par la façon dont David Pujadas a évoqué, au cours de l’édition de 20h du Journal Télévisé, jeudi 13 février, les événements qui se sont déroulés au Venezuela le 12 février dernier :

« Durcissement du régime au Venezuela. Le successeur d’Hugo Chavez, Nicolas Maduro fait face à des manifestations grandissantes. Hier, des tirs à balles réelles ont été entendus à Caracas et 3 personnes ont été tuées parmi les étudiants et les opposants qui défilaient contre la vie chère, l’insécurité et les pénuries ».

En présentant les choses de cette façon, on entend que la police a tiré sur des manifestants pacifiques. Or, la vérité est totalement différente.

Ces manifestations, qui ont eu lieu dans tout le pays, étaient organisées par des groupes radicaux d’extrême droite et leur but était de générer la violence pour provoquer une situation de chaos qui pourrait justifier une intervention étrangère. C’est une situation que le Venezuela a déjà connue en 2002, lors du coup d’Etat manqué contre le Président Hugo Chavez.

Le Venezuela est actuellement en butte à une guerre économique livrée par les groupes fascistes et les spéculateurs contre lesquels le Gouvernement Bolivarien a pris récemment des mesures fermes pour que les produits soient enfin vendus à la population à leur juste prix. Ces mesures commencent à porter leurs fruits et il n’y a dans le pays, aucune manifestation contre la vie chère.

Quant à l’insécurité, elle est surtout importante dans les états gérés par des gouverneurs d’extrême droite et des mesures ont été également prises récemment par le Gouvernement pour en venir à bout.

En ce qui concerne les « tirs à balles réelles », c’est bien une réalité et ils ont fait 3 morts mais les armes à feu étaient aux mains des groupes de choc et non de la Police. Comme par hasard, Monsieur Pujadas a oublié de le préciser…

Mais ce qui est le plus grave, c’est que les morts ne sont pas des opposants comme il a été dit : Juan Montoya était membre du collectif révolutionnaire 23 Janvier, et Bassil Da Costa, étudiant (mais pas opposant). 17 des blessés sont des fonctionnaires de police ou des militaires, et 49 sont des civils. Il n’y a donc aucune victime dans le camp des « opposants », ou pour mieux dire, des groupes de choc.

Cuba Si France Provence demande à la chaîne qui a diffusé ces contre-vérités un droit de réponse.

Les téléspectateurs français ont le droit de connaître la vérité.

Salon-de-Provence, le 14 février 2014

Pour Cuba Si France Provence,

la présidente,

Françoise Lopez

Source: http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/02/venezuela-communique-de-cuba-si-france-provence.html

Journal Télévisé de France2: Communiqué de Cuba Si France Provence

Partager cet article

Une réflexion sur “Le Venezuela fait face à une tentative de coup d’Etat , Nicolas Maduro alerte le monde

  1. Pingback: Le Venezuela fait face à une tentative de coup d’Etat , Nicolas Maduro alerte le monde | SYRIZA PARIS / FRANCE | amicamarade

Les commentaires sont fermés.