Lettre–démarche de SYRIZA à l’ambassadeur d’Ukraine en Grèce

 

« Nous exigeons la prévalence de la raison et de la retenue réciproque qu’il impose l’interruption directe de toutes  les opérations militaires, le désarmement de tous les groupes paramilitaires et criminels et le début d’un véritable dialogue politique entre toutes les parties du conflit avec des garanties internationales. »

 

A l’occasion du  69eme anniversaire de la Grande Victoire Antifasciste des peuples contre l’Axe Nazi, la délégation de SYRIZA composée par Dimitris Vitsas , membre du Bureau politique et secrétaire du CC , Costas Isixos, membre du Bureau politique , chargé des Affaires étrangères et de la Défense , et les députés candidats du Parlement Européen Sophie Papadogianni , membre du Bureau politique et Natasha Theodorakopoulou , membre du Comité exécutif de l’APL et la JV SYRIZA  a remis à l’ Ambassadeur d’Ukraine en Grèce Volodymyr M. Skourof le démarche suivant:

«Vers

Gouvernement de l’Ukraine

Ambassade d’Ukraine en Grèce                                                                                                                         Athènes, le 8 mai 2014                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Messieurs,

A l’occasion de l’anniversaire du 9 mai, de la victoire antifasciste des peuples contre l’Axe Nazi  on exprime une forte protestation mais aussi notre indignation à l’extrême droite et la menace néo-nazi face à l’Europe et ses peuples.

Le peuple grec en tirant de sa mémoire historique des traditions antifascistes glorieuses, ensemble avec le peuple ukrainien, ainsi qu’avec les autres peuples de l’Europe , ont contribué de manière décisive à la victoire historique contre les forces du l’hitlérisme , l’obscurantisme , l’antisémitisme et l’intolérance .

Les images effrayantes, récemment qui ont été récemment publié, et ont coûté la vie à des dizaines de citoyens d’Odessa  prouvent d’une manière  catégorique que la politique de confrontation extrême et de  violence militaires, suivie  par le gouvernement ukrainien actuel , non seulement ne conduit pas à la paix et la stabilité , mais, au contraire, elle constitue, plutôt, une mèche pour la stabilité dans la région et en Europe en général. Il est évident que sans la tolérance et l’encouragement des puissants acteurs internationaux, le gouvernement de Kiev n’oserait pas déclencher une attaque néo-nazie et pénale, sans précédent à l’encontre du peuple ukrainien dans le sud-est du pays.

Nous exigeons la prévalence de la raison et de la retenue réciproque qu’il impose l’interruption directe de toutes  les opérations militaires, le désarmement de tous les groupes paramilitaires et criminels et le début d’un véritable dialogue politique entre toutes les parties du conflit avec des garanties internationales. Il est impératif d’assurer la coexistence pacifique du peuple ukrainien,  et les droits politiques et constitutionnels, acquis pour tous les groupes ethniques qui composent le pays aujourd’hui. Les conditions de base pour la réalisation de ce qui précède est la véritable expression démocratique du peuple ukrainien et son libération par des oligarques et des intérêts financiers internationaux.

Notification :

Bureau du Parlement européen à Athènes

Médias»

L’ambassadeur a reçu la lettre- démarche de SYRIZA, et se transportera aujourd’hui au régime actuel de l’Ukraine.

Traduction: Alexandros Ballas