Résolution du Comité Central de SYRIZA contre la destruction des armes chimiques dans la mer Méditerranée

 

Malgré le soulèvement populaire en Crète, à Cythère et Anticythère, dans le Péloponnèse, dans les îles Ioniennes, et dans les îles de la Mer Égée du Sud contre la décision de la destruction des armes chimiques syriennes dans la mer Méditerranée qui aura des conséquences néfastes non seulement pour la pêche et le tourisme mais aussi pour la santé publique, l’Organisme pour l’Interdiction des Armes Chimiques, les Nations Unies et les USA se préparent à mettre en application leur décision à partir de la fin juin, début juillet, sans aucune information officielle de la part du gouvernement ou de l’UE. A ces manœuvres subreptices témoignant d’un manque de précaution manifeste par rapport aux risques d’une telle action, nous sommes totalement opposés.ΣΥΡΙΑ-ΧΗΜΙΚΑ%20ΟΠΛΑ

Nous déclarons que:

nous sommes contre la destruction des armes chimiques dans la mer Méditerranée.

nous exigeons le respect des droits des habitants de régions entourant la Méditerranée – dans ce qui touche à leur santé, à leur vie, à leur sécurité, à leur information –, et la protection de l’environnement.

nous dénonçons les demi-mesures comme le fait d’interdire l’utilisation des armes chimiques, sans mettre en place des mesures concrètes pour bloquer la production de telles armes et ce sans tolérer la moindre exception pour aucun pays.

Nous déclarons aussi que:

SYRIZA

soutient et adhère au mouvement qui se développe partout en Grèce et dans les régions voisines contre le fait de se débarrasser dans la Méditerranée des armes chimiques.

Nous demandons au gouvernement et au parlement grecs, aux gouvernements des autres pays méditerranéens, à l’UE , au parlement européen et aux autres organismes internationaux d’intervenir pour la protection de la mer Méditerranée et de ses habitants.

 

Comité Central de SYRIZA

Athènes, le 22 juin 2014

Traduction:Vassiliki Papadaki