Résolution du PGE: Vers une nouvelle étape de luttes pour stopper l’austérité et pour la refondation sociale et démocratique de l’Europe

10593097_1644115775815191_8143798903583494608_nRésolution du PGE adoptée lors de la session du Comité exécutif du PGE à Athènes

voici la résolution du PGE adoptée ce week end à Athènes

 

Vers une nouvelle étape de luttes pour stopper l’austérité et pour la refondation sociale et démocratique de l’Europe

 

Depuis le congrès de Madrid en décembre 2013, le PGE a déployé son action pour une alternative à l’austérité, une sortie solidaire de la crise financière et pour nos propositions pour une refondation sociale et démocratique de l’Europe. Dans la campagne des élections européennes, avec la candidature commune d’Alexis Tsipras, nous avons marqué des points, renforcé la voix de la Gauche européenne, et apporté une contribution décisive au progrès du groupe de la GUE-NGL qui compte désormais 52 députés et accueille de nouvelles forces politiques.

Ces progrès sont toutefois obtenus dans un contexte de dégradation continue de la situation économique et sociale de l’Europe, d’enfoncement dans l’austérité, de crise politique et démocratique toujours plus aiguë, de progrès de nombreuses forces populistes et d’extrême droite, de dangers nouveaux pour la paix. L’ Europe reste donc plongée dans une crise majeure, marquée par le chômage de masse, l’explosion de la pauvreté et des inégalités, le dumping social et le sous investissement public. Partout, c’est la stagnation, la récession, voire la déflation. Une rechute dans une nouvelle tornade économique et financière se prépare si l’Europe ne change pas de cap.

Les initiatives de la Gauche européenne sont donc plus que jamais nécessaires pour être à la hauteur du besoin d’alternatives politiques de gauche en réponse à la crise. Le bureau exécutif d’ Athènes décide une nouvelle étape de la mise en œuvre de son action pour faire de 2015 une année utile aux peuples européens, et à de nouveaux progrès politiques pour la Gauche européenne.

 

Nous décidons d’amplifier notre action dans cinq directions :

  1. Partout l’action pour sortir de l’austérité, pour la relance sociale et écologique, pour l’emploi des jeunes et les services publics. Le PGE demande la suspension du traité budgétaire européen, un accord européen pour l’abolition d’une grande partie des dettes publiques, un plan solidaire de traitement solidaire de la dette avec un nouveau rôle de la BCE, le financement d’investissements massifs pour un nouveau type de développement social et écologique. A l’occasion du débat sur le plan Juncker, le PGE mettra en débat dans toute l’Europe ses propositions pour une réelle alternative à l’austérité.
  2. Amplifier la campagne pour mettre en échec les TIPP/CETA/TISA. Une première journée d’action européenne s’est tenue le 11 octobre. L’initiative citoyenne européenne proposée par le mouvement social a été rejetée par la Commission européenne. Celle-ci prend maintenant la forme d’une initiative citoyenne auto-organisée (stop-ttip.org). Le PGE décide d’impulser le travail de révélation sur le contenu de cet accord, de soutenir la mobilisation citoyenne et des campagnes de pétition non institutionnelles autant que les actions des élus de gauche à tous les niveaux dans les institutions, en participant à toutes les campagnes engagées et en donnant rendez-vous au Forum européen des alternatives en mai à Paris.
  3. Pour les droits des femmes. La victoire féministe contre la loi Gallardon en Espagne est un encouragement à poursuivre la bataille pour les droits des femmes partout en Europe. Le PGE va continuer la bataille pour le droit à l’avortement et à la contraception, leur gratuité, le droit à l’information. Il lance une nouvelle campagne pour les droits des femmes au travail au moment où elles sont partout en Europe les premières victimes des politiques d’austérité et de dumping social.
  4. Pour la réussite de COP 21. Les premières mobilisations internationales en septembre ont été marquantes. Le sommet se tient à Paris en décembre 2015. C’est un objectif du PGE de contribuer à son succès pour obtenir des gouvernements la ratification d’objectifs contraignants et différenciés de lutte contre les causes du dérèglement climatique.
  5. Pour la paix et la solidarité internationale. Le PGE alerte sur les graves menaces que les politiques d’agressivité impérialistes font peser sur la paix du monde, y compris en Europe. Nous renforcerons notamment notre action pour la paix en Ukraine, contre l’action des groupes ouvertement fascistes, contre l’Otanisation de l’Union européenne ; pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine ; pour la libération et la réunification de Chypre, pour la solidarité avec les combattants de Kobane et les droits des populations kurdes à l’autonomie démocratique. Le PGE renforcera dans le même esprit son travail de relations internationales avec les forces de gauche en Amérique latine, dans la Méditerranée (notamment avec la prochaine conférence méditerranéenne), en Chine et avec tous les autres pays émergents.

 

Nous décidons de franchir de nouvelles étapes pour la convergence politique en Europe

 

Une possible victoire de Syriza en Grèce est un défi pour toute la gauche européenne.2015 sera une année de confrontation politique majeure en Grèce et une victoire de Syriza est possible. Toutes les forces de la gauche européenne sont concernées et s’engagent à appuyer les propositions de sortie de crise présentées par Syriza. Une solution favorable au peuple de Grèce serait une solution utile à tous les peuples d’Europe.

Un Forum européen des alternatives à Paris en mai 2015.

Nous proposons de tenir ce Forum en mai 2015 à Paris. La proposition est de le tenir les 30 et 31 mai en référence à la victoire du « non » au TCE il y a dix ans le 29 mai 2015. Nous voulons construire un Forum ouvert à toutes les forces disponibles pour travailler à des alternatives de gauche à l’austérité, membres et observateurs du PGE, autres forces partie prenante de la GUE-NGL, autres forces de gauche et écologistes en contact avec nous, réseaux et forces sociales et citoyennes, forces syndicales. Nous proposons de lancer un appel européen, qui sera décliné par des appels dans chaque pays.

Un forum du Sud de l’Europe le 24 janvier 2015 à Barcelone pour une issue sociale à la crise

A l’initiative de Syriza, de la Gauche Unie d’Espagne et de la gauche Unie de Catalogne est lancée l’idée d’un sommet du sud de l’Europe à Barcelone. Le PGE soutient cette initiative et s’engage pour sa réussite à partir de l’appel publié «  une proposition de coopération pour une issue sociale à la crise européenne ».

La réunion du Parlacon à l’automne 2015 à Helsinki

Nous proposons de réunir une nouvelle édition du Parlacon qui réunit les parlementaires européens, nationaux et les élus locaux des forces de la Gauche européenne afin de renforcer la coordination de toutes nos luttes contre l’austérité.

 

Une réflexion sur “Résolution du PGE: Vers une nouvelle étape de luttes pour stopper l’austérité et pour la refondation sociale et démocratique de l’Europe

  1. Pingback: Résolution du PGE: Vers une nouvelle étape de luttes pour stopper l’austérité et pour la refondation sociale et démocratique de l’Europe | JOURNAL LE COMMUN'ART

Les commentaires sont fermés.