« Transform Europe » : 
La cause de SYRIZA est notre cause

source: http://www.transform-network.net/fr

  • La victoire éventuelle de SYRIZA dans les prochaines élections grecques est une question qui devrait intéresser au plus haut point les mouvements sociaux, les syndicats et les forces politiques dans tous les pays européens, car elle peut être la première étape d’un changement social et politique fondamental sur notre continent.



    C’est pour cette raison que nous défendons inconditionnellement le droit du peuple grec et tous les autres peuples en Europe de rompre avec l’austérité et de choisir démocratiquement, et sans aucune pression extérieure, leur chemin vers l’avenir. 
Nous soutenons pleinement le programme de SYRIZA pour une reconstruction productif, qui répondra aux besoins urgents du peuple grec et remplacera le Mémorandum, qui sera annulé dès que le nouveau gouvernement de gauche sera au pouvoir.   
Ce programme est basé sur :

    • La prise en charge immédiate de la crise humanitaire
    • La fin de l’austérité
    • La restauration des conventions collectives et de l’annulation de la législation du travail imposée par les Mémorandums
    • L’effort pour re-dynamiser l’économie et augmenter l’emploi
    • L’imposition d’un régime fiscal équitable
    • La transformation démocratique du système politique

    La mise en œuvre d’un tel plan nécessite une solution socialement viable de la question de la dette, ce qui n’est pas seulement un problème grec mais concerne la plupart des pays en Europe, principalement ceux de l’Europe du Sud et l’Irlande.C’est pour cette raison que la solution à ce problème devrait être décidé au cours d’un sommet européen, comme cela a été le cas en 1953 avec la dette allemande. 
Plus particulièrement, les propositions du gouvernement de SYRIZA qui seront mises sur la table des négociations seront les suivantes :

    • La suppression de la plus grande partie de la valeur nominale de la dette.
    • Une « clause de croissance » attachée au remboursement du reste de la dette, de manière à être fiancée par la croissance plutôt que des excédents budgétaires.
    • Un moratoire dans le service de la dette, qui assurera les ressources nécessaires à la satisfaction des besoins sociaux et ouvrira la voie à la transformation économique et sociale.
    • L’exclusion du programme d’investissement public des restrictions prévues par le Pacte de stabilité et de croissance.
    • Un accord pour un « New Deal européen », par l’intermédiaire de l’investissement public pour la croissance et la transformation écologique.

    Nous appelons les mouvements sociaux, les syndicats, les forces politiques et tous les peuples d’Europe, à saisir l’occasion historique qui existera avec une victoire de SYRIZA et de construire un projet commun pour mettre fin au cauchemar néolibéral qui hante toujours l’Europe, d’en finir avec le nationalisme et le populisme de droite et à ouvrir la voie vers une Europe de la solidarité, de la démocratie et de la cohésion.Une rupture avec les politiques néolibérales dans un pays de l’UE pourrait créer une nouvelle dynamique puissante en Europe si les forces politiques dans d’autres pays et au niveau européen, s’inspiraient de ce succès pour accroître leur influence dans leur propre pays et, en même temps, construire un bouclier de solidarité et de protection pour le pays dans lequel la gauche arrive au pouvoir. 
Le gouvernement de gauche en Grèce va tendre la main aux mouvements sociaux, aux syndicats, à la gauche et à toutes les forces progressistes qui veulent que l’Europe s’oriente vers la démocratie, l’égalité sociale et la transformation écologique. 
Il est de la responsabilité de nous tous de créer dans chaque pays la force et la dynamique pour arrêter la marche vers le désastre et changer le cours de l’Europe.

    

Le bureau de transform! europe

    26 novembre 2014