I.Dragasakis :Du dialogue sans épreuves de force, mais le mémorandum terminé

Source :http://www.avgi.gr/

 

« Nous ne continuerons pas la politique du désastre. Le mémorandum en cours jusqu’ici est terminé » a souligné le vice-président du gouvernement Y. Dragasakis après la fin de la réunion au Palais Maximos, en ajoutant que « le climat que nous recevons d’Europe est très positif. Il ne sagit pas d’épreuves de force mais de dialogue ».

La réunion présidée par le Premier Ministre Alexis Tsipras avait pour objet la préparation du gouvernement en perspective de la visite du président du Parlement Européen Martin Schultz prévue demain, mais aussi celle du président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem vendredi. Y ont participé les Ministres des Finances Yanis Varoufakis et du Développement Giorgos Stathakis.

« Depuis dimanche soir la Grèce est un pays qui apporte ses propres propositions. Nous comprenons bien que les autres pays apportent les leurs, qu’ils ont leurs propres parlements et pour cela nous parlons de dialogue, non d’épreuves de force ni de chantages mutuels » a-t-il précisément déclaré.

En ce qui concerne la rencontre imminente avec le chef de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, il a exprimé que « nous dirons nos positions et nos propositions, que la Grèce sortira de l’impasse et l’Europe en sera soulagée, il n’y aura pas plus besoin de la soutenir financièrement »

En se référant aux réactions des marchés, notamment la grande chute de la Bourse d’Athènes aujourd’hui, la montée de l’écart du taux d’emprunt (spreads) mais aussi le risque de dégradation de la note par « Standard and Poor’s », il a commenté « qu’à chaque changement de gouvernement ou de politique, les turbulences des marchés sont chose attendue »

En parlant des banques, Yannis Dragasakis s’est voulu rassurant en soulignant que « nous prenons soin pour le fonctionnement régulier des banques ». Il a rajouté que « le gouvernement ne lèsera pas les intérêts des actionnaires privés, nous sommes ouverts aux propositions » en annonçant qu’une rencontre avec les actionnaires de Eurobank est déjà programmée et que de telles réunions auront lieu pour toutes les banques systémiques.

En ce qui concerne les privatisations de l’Entreprise Publique d’Electricité (ΔΕΗ) et des aéroports de la périphérie, il a commenté les déclarations des ministres compétents en précisant que « il existe toutes sortes de marchés et d’investisseurs, il est normal que, des investiseurs qui se sont trompés en misant sur des privatisations qui n’auront pas lieu, changent de stratégie » aussi a-t-il noté que « nous préparons une liste de grands et petits investissements »

Par rapport au soutien annoncé aux plus fragiles des citoyens il a clarifié que le but n’est pas d’aggraver les finances des entreprises d’Electricité (ΔΕΗ), de Téléphonie (OTE), des Eaux (ΕΥΔΑΠ) en précisant que « nous voulons soutenir ces entreprises, non d’alourdir leurs finances, le soutien aux citoyens sera financé par d’autres sources ».

Traduction E Kosadinos