Réponse ferme du gouvernement grec à J.Dijsselbloem, qui brandit la menace du « modèle chypriote »

koubelakisC’est une menace directe que le Président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a adressé à la Grèce, lorsqu’il a parlé du scénario chypriote, et des contrôles imposés sur les flux de capitaux, afin d’éviter le risque de Grexit. C’est une réponse immédiate et ferme qu’a donné le gouvernement grec qui a rappellé, à travers G. Sakellaridis, qu’on ne fait pas chanter la Grèce.

Plus précisément, Jeroen Dijsselbloem, via une interview à la radio néerlandaise BNR, a soutenu que la sortie de la Grèce de la zone euro n’était pas le seul scénario possible. Le président de l’Eurogroupe a fait remarquer que si la situation en Grèce s’aggrave, il y aura alors d’autres scénarios possibles.
Au point de citer comme exemple Chypre et les mesures qui y ont été prises, comme les contrôles imposés sur les flux de capitaux. Jeroen Dijsselbloem a toutefois souligné que l’objectif est de sauvegarder la zone euro.

Se référant aux défis auxquels la Grèce est confrontée, le président de l’Eurogroupe a estimé que les grandes restrictions budgétaires appartenaient au passé.

Il a cependant relevé que désormais les principaux défis sont d’éviter l’effondrement des recettes fiscales, de stabiliser le tableau des taxes et des rentrées et d’attirer des investissements étrangers.

Enfin, il a averti que la pression subie par les liquidités de la Grèce augmente chaque jour qui passe, ajoutant que les négociations avec le gouvernement grec continuaient.

Le Palais Maximou a vivement réagi à la tentative de la Commission européenne de bloquer les projets de lois concernant la crise humanitaire et les 100 mensualités*. Le gouvernement a répondu dans un langage ferme mais aussi en actions à la lettre de Costello – qui qualifie les projets de lois en question d’actions unilatérales – en soumettant au Parlement le projet de loi sur les 100 mensualités.

Des milieux gouvernementaux font remarquer que « le fait que quelqu’un considère comme « action unilatérale » le vote d’un projet de loi ayant pour but d’atténuer les blessures causées par la politique désastreuse de ces dernières années, ne fait que nuire à ceux qui le soutiennent et démontre que les échelons techniques sont dans l’impossibilité de garantir l’application de l’accord du 20 Février « .

Parallèlement, les mêmes sources appellent « les partis d’opposition à voter le projet de loi en question demain au Parlement et à s’opposer à tous ces chantages. Si dans l’Europe de 2015 affronter la crise humanitaire est considéré comme une action unilatérale, alors que reste-t-il des valeurs européennes? « 

La première réaction à la lettre de Costello fut celle du ministre de l’Intérieur Nikos Voutsis qui lors de la discussion au Parlement du projet de loi sur la crise humanitaire a fait remarquer que « ‘il est clair qu’il n’est pas question de violation de l’accord du 20 février ».

Immédiatement après des milieux proches du ministère des Finances ont indiqué que le gouvernement avance normalement dans le processus législatif, comme couvert par la décision du 20 Février et la « liste Varoufakis ».

Un peu plus tard le projet de loi « Réformes pour le redémarrage de l’économie» (ndlr: 100 mensualités) a été déposé au Parlement avec le qualificatif de très urgent pour, comme l’indique la note correspondante, assurer des revenus immédiats àl’État.

Gabriel Sakellaridis à propos de l’interview du président de l’Eurogroupe J.Dijsselbloem:

« Il serait utile à tous que monsieur Dijsselbloem respecte sa position institutionnelle au sein de la zone euro » a déclaré le porte parole du gouvernement Gabriel Sakellaridis au sujet de l’interview du président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem.

« Nous comprenons difficilement les raisons qui le poussent à faire des déclarations sans aucun lien avec le rôle dont il est chargé. Tout le reste n’est qu’un scénario de fiction. Inutile de rappeler qu’on ne fait pas chanter la Grèce. »

*pour le paiement des arriérés d’impôt

Traduction Frédérique Bouvier

Source tvxs.gr ,avgi.gr