Al. Tsipras à Riga : La solution de la question ukrainienne ne peut être trouvée à travers un cercle vicieux de sanctions

Le Premier ministre, dans son allocution au sommet du Partenariat oriental à Riga, s’est exprimé sur la gravité de la crise ukrainienne, qui va bien au-delà des simples limites de la région.

Comme l’a souligné Alexis Tsipras, la Grèce a des raisons supplémentaires de soutenir la paix et la stabilité, étant donné que des dizaines de milliers d’Ukrainiens d’origine grecque vivent dans la zone des conflits.

« L’UE devra soutenir avec détermination les initiatives diplomatiques de paix – sur la base de l’accord de Minsk – et le rôle de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans la région, puisque le seul moyen de résoudre ce conflit c’est par le biais de moyens et de procédures pacifiques « , a déclaré le Premier ministre et il a ajouté:

« Au contraire, aucune solution ne peut être trouvée à travers un cercle vicieux de sanctions, de militarisation et de rhétorique de guerre froide. Les solutions ne se trouvent que si la détermination affichée est assortie à l’effort pour trouver et montrer une issue pour l’avenir « .

Al. Tsipras a souligné que « il est important de préciser clairement que les décisions actuelles ne sont dirigées contre aucun autre pays quel qu’il soit, mais assurent la paix, la stabilité et la prospérité dans la région au sens large et créent des incitations à la coopération. Dans ce contexte, je crois que nous ne devrons pas oublier la nécessité de construire une Architecture Européenne de Sécurité afin de garantir les intérêts à moyen terme de l’UE, en incluant la Russie à la table du dialogue, aussi exigeant que puisse s’avérer ce défi ».

Source: avgi.gr

Traduction Frédérique Bouvier