Eric Toussaint dénonce : Le FMI savait que le mémorandum augmenterait la dette grecque

En possession de la Commission d’audit un document de FMI prouvant que les créancières savaient que le mémorandum augmenterait la dette grecque.

La Commission d’audit a en sa possession  un document qui prouve que le FMI savait depuis mars 2010 que le mémorandum appliqué en Grèce, augmenterait la dette grecque. La présidente du Parlement grec Zoé Konstantopoulou et le coordinateur scientifique de la Commission d’audit de la dette grecque Dr. Eric Toussaint ont fait référence hier au contenu de ce document.

« Nous disposons d’un document interne du FMI de mars 2010, qui décrit en détail les mesures prévues d’être incluses dans le mémorandum de 2010. Il s’agit d’un plan très détaillé et prédéfini, qui n’était communiqué ni aux Parlements de quatorze pays d’Union européenne qui ont prêté la Grèce ni au Parlement grec. Parce que, comme vous le savez, il y avait une violation de la Constitution grecque en mai 2010, lorsque l’accord a été conclu  » a déclaré M. Toussaint.

« Au cours de notre travail, nous avons également réussi à souligner que le moyen utilisé pour effectuer la restructuration de la dette grecque en 2010 était absolument préjudiciable, parce les droits des fonds de pension  de la Grèce et des citoyens grecs qui détenaient des obligations d’État se sont sacrifiés. Par exemple, le haircut plus de 50% pour certains employés d’ «Olympic Airways», qui avaient reçu des obligations d’Etat après leur licenciement, sans leur propre gré, sans qu’aucune mesure compensatoire ne soit prévue, sans avoir commis aucune faute. En revanche, les grandes banques privées qui ont participé au haircut, ont reçu en compensation 30 milliards d’euros, qui se sont ajoutés à la dette publique grecque « , a-t-il dit M. Toussaint.

Pour sa part, la présidente du Parlement a déclaré: « Nous cherchons la vérité correspondante à la dette légitime et à l’obligation illégitime et onéreuse ».

Les conclusions préliminaires de la Commission d’audit de la dette grecque seront publiées en 17-18 juin 2015.

source:left.gr

Traduction : Athina Vlachaki