«Non à la mutation mémorandaire de SYRIZA» Par Antonis Ntavanellos

Publié par Alencontre le 4 – août – 2015 Par Antonis Ntavanellos Le texte que nous publions ci-dessous, écrit le 31 juillet, s’adresse aux membres de SYRIZA. Il est rendu, par des parenthèses, le plus explicite possible. Les développements au sein de SYRIZA seront déterminés par de nombreux points d’ordre différent. 1. Solidarité [contre les…

Le chantage de Schäuble, le referendum, l’alternative

Panos Kosmas  02.08.2015 Intervention au Comité Central de SYRIZA, le 30 juillet 2015 Source : http://rproject.gr/article/o-ekviasmos-soimple-dimopsifisma-kai-i-enallaktiki-protasi Dans un temps disponible très limité je vais focaliser sur quatre questions : 1. Le gouvernement, par l’accord du 13 juillet, a-t-il repoussé le chantage de Schäuble? La réponse est non. Le 10 juillet, trois jours avant l’accord, Wolfgang Schäuble a…

Y a-t-il une issue? Par Christos Laskos

18/07/2015 La grande défaite que souligne le nouveau mémorandum, pour la gauche grecque mais plus encore pour la société grecque, a aussi déclenché, entre autres, un processus d’ « auto-critique ». « Nous avons fait des erreurs », dit-on. En même temps aucune erreur n’est définie concrètement, mais l’expression d’une critique est souvent considérée comme « une action pour saper…

Chers concitoyens européens …

Chers concitoyens européens … par Giorgos Faraklas * … en 1967 ils ont pris ma mère. Quelques jours seulement après, nous sommes partis pour un autre pays. En 1974, la Turquie a envahi Chypre. Quelques jours seulement après,, mon père a été mobilisé. Aujourd’hui, je vis un moment de peur et d’impuissance, comme alors. Chers…

QUE NOTRE « NON » RÉSONNE DANS TOUTE L’EUROPE

De ALKIS ANTONIADIS * « Malgré la terreur exercée par les médias et les Institutions, pour le peuple grec, le dilemme est clair. Soit nous votons pour l’abolition des mémorandums et l’ouverture d’une nouvelle voie porteuse d’espoir, soit nous votons pour la continuation de l’austérité, de la pauvreté et de la misère pour les 50 années…